Pour ce faire, je me suis inspirée d’une recette trouvée dans « Au rendez-vous des saveurs – Moutarde » de Clare Gordon-Smith.

Ingrédients utilisés :
1 kg de patate douce
1 oignon nouveau
3 dl de crème
2 cc de moutarde à l’ancienne
1 dl de lait
du fromage râpé pour gratiner (j’ai pris un mélange d’emmental et de gruyère)
sel, poivre

Couper les patates en rondelles assez fines. Les disposer dans le plat à gratin. Entre les couches de patates, parsemer de quelques rondelles d’oignon nouveau.
Mélanger la crème, le lait et la moutarde. Verser ce mélange sur les patates, saler et poivrer Parsemer de fromage râpé.
Mettre au four préchauffé à 200 degrés, laisser cuire environ 40 minutes.

C’est la première fois que je cuisine des patates douces, pour cause : je n’aime pas trop le sucré-salé. Par conséquent le terme « patate douce » éveille déjà ma méfiance… Mais en voyant ces gros tubercules roses qui feraient penser au nez d’un bonhomme de neige qui a forcé un peu sur la bouteille, j’ai tout de même fini par me laisser tenter.
Je n’ai pas changé grand chose à la recette originale : j’ai juste remplacé les poireaux par un oignon nouveau, rajouté du gruyère et je n’ai pas précuit les patates dans de l’eau bouillante (selon la recette originale, il aurait également fallu faire cuire les poireaux 5 minutes à la vapeur).
En pelant les patates, je découvre la jolie couleur vieux rose de leur chair. Je suis déjà enchantée et je commence à me dire que cette recette n’était finalement pas une mauvaise idée. Je change un peu d’avis au moment des les couper en rondelle, j’ai oublié de me munir d’une scie… M’enfin, je ne vais pas me laisser vaincre par une patate toute rose ! Je m’acharne et je vaincs. L’honneur est sauf.
En cours de cuisson, je remarque que les patates douces gardent longtemps la consistance d’une brique, mais la crème prend un bon petit goût. Je garde espoir.
Au bout de 35 minutes, les patates décident enfin de ramollir un peu ! Ouf ! La cuisson terminée, je remarque qu’elles sont devenues orange. Je goûte, elles ont le goût de carottes cuites, on ne sent même pas l’oignon nouveau…Bof

Conclusion : Si vous êtes dingue de carottes et que vous avez toujours rêvé de manger un gratin composé presque exclusivement de ces racines orangées (en plus doux), cette recette est pour vous ! Mais je vous ferai quand même remarquer que le kilo de carottes et moins cher que le kilo de patates douces…
Pour les autres (dont je fais partie), je vous conseille de vous abstenir.